Les arnaques liées au trading

Les arnaques liées au trading

Posted by

Les arnaques liées au trading sont de plus en plus récurrente sur le Net. Pendant que des stratégies sont mises en place pour palier à ce mal, les sites d’arnaques ne cessent de trouver des méthodes pour contrer les barrières. Ce n’est donc pas étonnant de voir le nombre de victimes augmenter sur le marché Forex. Selon les experts, les cibles sont généralement les traders, débutants ou désespérés. Le meilleur antidote dans ce cas, est de se former continuellement.

La fraude sur le marché Forex

La fraude sur le marché forex désigne un système mise en place pour escroquer les traders, notamment les nouveaux sans expérience. Dans le jargon du métier, les expériences trompeuses sont connues sous plusieurs appellations.

Les créateurs utilisent « systèmes Ponzi » du développeur Charles Ponzi pour signifier les arnaques sur le marché de changes. Dans le langage courant, les escroqueries en ligne sont désignées par des expressions comme « un moyen de perdre ou de vous séparer de votre argent », « une opportunité d’investissement trop belle pour être vraie », etc. 

Ainsi, les sites de trading d’arnaque interviennent en proposant des affaires attrayantes et souvent pas réalistes. Le but des escrocs est d’exploiter l’optimisme puis la peur des traders moins expérimentés, mais ambitieux.

Des exemples d’arnaque          

Les arnaques liées au Trading évoluent au fur et à mesure que l’actualité mondiale. Il existe donc un nombre important d’exemples parmi lesquels nous en avons qui sont liés aux :

  • sites de trading illégaux fréquemment dénoncés dans des listes noires de l’AMF. Dans ce type d’arnaque, les courtiers sont souvent condamnés en lieu et place de la plateforme utilisée. C’est pourquoi, vous devez régulièrement consulter les mises à jour des institutions sécurisées pour bien choisir votre espace d’investissement.
  • Trading Forex dans le cadre des arnaques perpétrées sur des plateformes frauduleuses. Notons que sur le marché de Forex, les pertes d’argent sont fréquentes et dénotent souvent de mauvais placements. Vous pouvez réduire les risques en suivant des formations que vous allez d’abord mettre en pratiques sur un compte démo. Il est également primordial de trouver un courtier fiable, régulé et légitime.
  • Trading à grande fréquence de certains investisseurs. Ces derniers font des placements et des transactions financières en suivant la vitesse des algorithmes. C’est une pratique légale de trading automatique qui ne suit aucune règle et qui pose des problèmes éthiques.
  • robots Trading qui ne valent pas tous la peine d’être utilisés. En effet, certaines plateformes ont conçu des robots pour permettre aux victimes d’avoir l’impression de trader rapidement et d’obtenir des gains faciles.
  • Trading social qui consiste à copier les trades des traders d’excellence. L’inconvénient, c’est que les risques sont très élevés parce que les traders chevronnés font des placements financiers importants.
  • faux remboursement après une arnaque. C’est donc une double peine que des personnes de mauvaises fois infligent aux victimes.
  • démarchages téléphoniques aujourd’hui interdit en France. C’est une technique qui consiste à proposer des produits financiers aux particuliers par téléphone.
  • Publicités mensongères autour des cryptomonnaies. Des informations sont prises sur de grandes chaînes puis modifiées et divulguées en faux reportages. Ainsi, si vous ne pouvez pas accéder à la chaîne d’information via un lien, il s’agit bien d’une arnaque.

Comment reconnaître une arnaque ?

Il y a beaucoup d’escrocs en ligne et pour les reconnaître, il faut rester vigilant. Il y en a qui mette en vente des programmes et des systèmes de Trading sans pouvoir fournir la preuve de leur expérience apparemment fabuleuse. Les traders les ont d’ailleurs surnommés « les marchants d’huile de serpent ».

Ceci dit, vous devez vérifier au fur et à mesure la légitimité de vos collaborateurs (courtier, trader, éducateur, gestionnaire de fonds, etc.). Si vous n’avez pas accès au profil d’une personne physique ou morale et qu’elle refuse de vous fournir des informations de base, sachez que c’est un escroc.

Ensuite, certains filous utilisent les spams par courrier électronique pour demander les informations personnelles des investisseurs. Veillez donc à limiter la divulgation de vos données, à lire attentivement les détails de chaque avertissement. Si vous ne le savez pas, vos données font office de monnaie courante.  

Pour vous avoir, les aigrefins peuvent inventer des histoires incroyables, vous présenter des bonus séduisants ou des méthodes pour fructifier à une vitesse exponentielle votre capital. Toutes ces propositions, sont de véritables arnaques exposées. Il vous faut absolument avoir le réflexe de vérifier sur le net tout ce qui vous paraît flou.

Quels sont les bons réflexes à avoir ?

Le principal réflexe à avoir est celui de la vérification. Vous devez être en mesure de vérifier :

  • les mentions légales des plateformes que vous comptez utiliser. Toutes les informations doivent être claires, lisibles et compréhensibles.
  • les coordonnées du broker, du courtier (téléphone, adresse e-mail et physique) doivent être fournis et disponibles pour les requêtes. Ainsi, votre agent doit être immédiatement joignable, et si non, il doit pouvoir vous rappeler. Son adresse e-mail doit être celui d’une entreprise et non une adresse générique comme Gmail, hotmail, etc.
  • la régulation et le pays. Vous devez privilégier les brokers proches de vous afin de sécuriser vos fonds. Les adresses basées dans les paradis fiscaux comme les Bahamas, les Îles Marshall sont des arnaques.
  • la sécurisation des transactions. Vos dépôts et vos retraits doivent se faire sur des processeurs de paiement reconnus et sécurisés.

Comment dénoncer une arnaque ?

Si vous vous êtes fait arnaquer, vous avez deux recours selon que votre broker soit régulé ou non en Europe. Si votre agent est régulé par la législation française, vous pouvez saisir directement le médiateur de l’AMF. Il vous suffira de rédiger un courrier ou de remplir un formulaire électronique. Par contre, si votre broker n’est pas régulé en France, votre plainte s’adressera au parquet du tribunal de grande instance de votre pays ou de l’endroit de l’escroquerie.   

Si vous tombez sur une entité qui promet vous rembourser vos fonds perdus contre une rémunération, sachez qu’il s’agit d’une arnaque. En effet, toutes les procédures de dénonciation sont gratuites et ouvertes à tous. L’AMF s’occupe des victimes des arnaques, et leur conseille de vérifier sur le site de l’Orias, les entités légalement autorisées à exercer.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *